English  ✓

Français

Español

Ethnic mobility of Canada’s native population: 1996-2001

Norbert Robitaille, Université de Montréal
Eric Guimond, Indian and Northern Affairs Canada
Alexandre Boucher, Université de Montréal

Les populations autochtones du Canada ont connu des augmentations importantes ces dernières décennies. Cette augmentation ne peut être uniquement imputable à l'accroissement naturel et à l'accroissement migratoire. Tout indique que dans les trois grands groupes autochtones, Indien, Métis et Inuit, on assiste à des changements d'identifications importants. Ces changements sont souvent liés à des unions mixtes. Les enfants de ces unions mixtes doivent nécessairement s’identifier différemment d'un de leurs parents. Il s'ensuit que certains groupes sont avantagés par le fait qu'une partie des naissances qui alimentent ces groupes provient d'adultes d'autres groupes. Le phénomène inverse est évidemment présent. C'est sur cette dynamique, la mobilité ethnique intergénérationnelle, que se concentre notre présentation. En comparant l'identité ethnique des enfants à celle des parents aux recensements de 1996 et 2001 on peut éclairer les mécanismes du transfert de l'identité des parents aux enfants.

  See extended abstract

Presented in Poster Session 3: Poster Session 3