English  ✓

Français

Español

Education and economic growth: contribution of a longitudinal analysis of schooling. the case of 19th and 20th century France

Sandrine Michel, Université de Montpellier I

En France, le développement de la scolarisation est considéré comme un phénomène irrégulier. L'objet de cette communication est de montrer que des régularités sont repérables dans ce développement et d'en chercher les déterminants. La première régularité a son fondement dans la dépense d'éducation. La croissance logistique de celle-ci est périodique et indique des progrès discontinus mais réguliers de la scolarisation. La seconde régularité concerne le temps de scolarisation. La croissance périodique des effectifs scolarisés, basée sur celle des financements, s'accompagne d'un progrès du temps de scolarisation. En substituant une analyse longitudinale à l'analyse transversale habituelle, on montre que l'allongement du temps scolaire sur le cycle de vie, longtemps impulsé par la dépense, s'auto-organise de période en période dans un principe de continuité susceptible de déterminer lui-même la dépense. Ce principe s'ouvre, dans la période récente, au temps de travail. Cette communication utilise une base de données longitudinale de la scolarisation inédite.

  See paper

Presented in Session 183: Schooling and demographic change