English  ✓

Français

Español

Family solidarity and residential autonomy in Yaoundé

Mathias Kupie, DIAL

La famille africaine a, le plus souvent, été décrite comme un lieu d’intenses pratiques de la solidarité entre les différents membres. Une des formes de cette solidarité est la circulation des individus, en particulier des enfants entre plusieurs ménages. Dans les villes africaines plus spécifiquement, le devoir d’accueillir et d’héberger les nouveaux arrivants s’impose aux membres de la parenté déjà établis. L’objectif de cette étude est double. D’abord, il s’agira de mettre en évidence l’importance de des la solidarité résidentielle qui se manifeste à travers les réseaux d’hébergement des jeunes dans leur parcours migratoire les conduisant à Yaoundé. Ensuite, on évaluera la solidité de cette solidarité résidentielle, à l’aune de la rapidité avec laquelle les jeunes hébergés quittent le logement de leurs hôtes pour emménager dans leur propre logement, comparée au rythme d’émancipation résidentielle des jeunes résidant avec leurs parents biologiques.

  See extended abstract

Presented in Poster Session 2: Poster Session 2