English  ✓

Français

Español

End of life journey of a cohort of Parisian pensioners

Françoise Cribier, Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS)
Alexandre Kych, Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS)

La cohorte des nouveaux retraités parisiens de 1972, nés vers 1907, est la première à avoir bénéficié de l’allongement de la vie aux âges élevés. L’analyse détaillée de 1200 de leurs "trajets de fin de vie" (du jour où l'on quitte son domicile) permet d’établir la succession et le calendrier des types de séjour, et une donnée précieuse, la part de ceux qui ont ou auront séjourné en maison de retraite ou hôpital de long séjour, qu’ils y soient morts ou non. Il s’agit de 16 % des hommes et 38% des femmes (durée médiane, 615 et 925 jours). Les sujets des classes défavorisées y sont entrés plus jeunes, mais le risque d’y entrer est désormais plus grand pour les femmes aisées, qui vivent plus longtemps, que pour les autres. On analysera entrées, localisations et durées de séjour selon l'âge, le genre, le statut matrimonial et la position sociale.

  See paper

Presented in Session 126: Mortality and causes of death at old ages: medical, social, economic and demographic determinants