English  ✓

Français

Español

Becoming a parent in Canada: the impact of prolonged education

Germain Bingoly-Liworo, Université de Montréal (Département de démographie)
Evelyne Lapierre-Adamcyk, Université de Montréal

Cette communication porte sur l’effet du prolongement des études aussi bien sur l’âge à la première naissance que sur la durée écoulée sans enfant, après la sortie du système éducatif. A l’aide des méthodes d’analyse biographique, nous avons analysé 12173 biographies des personnes âgées de 30 à 71 ans, interviewées à l’Enquête sociale générale sur la famille du Canada de 2001. Parmi les personnes restées sans enfant jusqu’à la fin des études, l’effet le plus important du prolongement des études est d’élever l’âge à la première naissance et de contribuer à l’augmentation de l’infécondité. Par contre, l’effet brut du prolongement des études sur la période vécue sans enfant est variable selon le sexe. Par ailleurs, la transition vers la condition de parents est étroitement associée aux risques variables attachés à certaines caractéristiques individuelles, notamment aux statuts économique et matrimonial. Dans l’ensemble, nos résultats suggèrent la persistance du modèle d’établissement familial différencié selon les sexes.

  See paper

Presented in Session 71: Life course transitions in developed countries