English  ✓

Français

Español

Perceptions and attitudes towards contraception and abortion: contraceptive practices and fertility levels in Ouagadougou, Burkina Faso

Guiella Georges, Unité d' Enseignement et de Recherche en Démographie (UERD)

Ouagadougou a connu ces dernières années une baisse relativement importante de sa fécondité. L’indice synthétique est en effet passé de 5,1 enfants par femme en 1993 à 4 en 1999 pour s’établir aujourd’hui à 3,1 enfants par femme selon l’Enquête Démographique et de Santé de 2003. La prévalence contraceptive elle, n’a pas connu une augmentation significative, passant de 22,5% en 1998-99 à 29% en 2003. En situation de faible prévalence contraceptive, certains auteurs ont fait l’hypothèse du rôle possible de l’avortement dans le processus de baisse de la fécondité. A défaut de pouvoir démontrer ce rôle vu les difficultés liées à la mesure directe de l’avortement, nous explorons la place qu’occupent la contraception et l’avortement dans les systèmes de pensées sur la reproduction, que nous mettons en rapport avec la pratique contraceptive, les taux d’avortement indirectement estimés ainsi que le calendrier et le niveau de fécondité.

  See extended abstract

Presented in Poster Session 1: Poster Session 1