English  ✓

Français

Español

Trans-Mediterranean migration and relations between the Maghreb and the European Union

Mehdi Lahlou, INSEA

Les relations migratoires euro-méditerranéennes - essentiellement Sud-Nord, et principalement originaires du Maroc, d’Algérie et de Tunisie - fondées sur ce qui motive généralement les déplacements des Hommes d’une région peu développée vers des zones plus avancées, économiquement, socialement et politiquement, constituent aujourd’hui un volet essentiel, des rapports multiformes entretenus entre le nord et le sud de la Méditerranée. Ces relations ont été marquées, au cours de la dernière décennie, par 2 changements importants. Elles se sont transformées à partir de la constitution de l’Espace Schengen en migrations irrégulières, principalement pour ce qui concerne les mouvements de personnes, peu ou pas qualifiées, pour raisons économiques ou d’emploi. Elles ont été doublées, à la même période, de migrations de personnes originaires de pays subsahariens, transitant au début par le Maghreb, sur leur chemin pour l’Europe, ou faisant du Maghreb, à défaut d’atteindre le nord de la Méditerranée, leur destination finale.

  See paper

Presented in Session 92: Irregular migration: measurement, determinants, consequences and policy implications