English  ✓

Français

Español

Residential trajectories and social networks

Catherine Bonvalet, Institut National d'Études Démographiques (INED)
Eva Lelièvre, Institut National d'Études Démographiques (INED)

Les recherches sur les réseaux familiaux montrent que la famille nucléaire entretient avec sa parenté des relations étroites alors que les notions mises en avant pour décrire la famille contemporaine sont celles de l'individualisation. Notre communication se propose d’explorer comment l’autonomie des individus et des ménages décrit par de nombreux chercheurs s’accommode des relations de parenté et la façon dont ces liens influencent leurs comportements ? On essayera d’apporter quelques éléments de réponse en étudiant les moments de transition au cours desquels les parents, les enfants passent du statut de corésidents à celui de membres de la parentèle, c’est-à-dire sur le passage du ménage au réseau familial et inversement. Il s’agira d’étudier comment les situations combinant proximité géographique, proximité affective, intensité des contacts, constituent une sorte de « cohabitation à distance » qui préserve autonomie et famille, les coupures entre ménage et réseau devenant de plus en plus floues.

  See paper

Presented in Session 129: Family networks