English  ✓

Français

Español

Social differentials of mortality: what inequalities exist between men and women?

Christian Monteil, Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques (INSEE)
Isabelle Robert-Bobée, Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques (INSEE)
Aline Desesquelles, Institut National d'Études Démographiques (INED)

Dans l’ensemble des pays développés les femmes vivent plus longtemps que les hommes. Les facteurs invoqués pour expliquer cet écart sont principalement de deux ordres : des facteurs biologiques et des facteurs socio-culturels. Ces mêmes facteurs sont également avancés pour expliquer les différences de mortalité selon la catégorie socioprofessionnelle. Quel est l’impact du rapprochement des modes de vie masculins et féminins sur les différentiels sociaux de mortalité ? L’objectif de cette communication est de fournir des éléments de réponse à cette question sur le cas français : on comparera la mortalité selon le sexe et selon la catégorie socioprofessionnelle sur deux sous périodes (1983-1991 et 1991-1999) à partir des données de « l‘échantillon démographique permanent ».

  See paper

Presented in Session 42: Gender, health and mortality (2)