English  ✓

Français

Español

Mortality caused by high temperatures in France in 2003

Anne Fouillet, INSERM
Chantal Guihenneuc-Jouyaux, INSERM
Grégoire Rey, INSERM
Eric Jougla, INSERM
Françoise Laurent, INSERM
Denis Hémon, INSERM

Au cours du mois d’août 2003, la France a connu une vague de chaleur d’une durée et d’une intensité exceptionnelle. Elle s’est accompagnée d’une surmortalité proche de 15000 décès, touchant inégalement les départements métropolitains. A partir des relevés quotidiens du nombre de décès et des températures observés, nous étudions l’impact sur la mortalité d’indicateurs climatiques tels que la température brute, l’écart de la température à sa valeur habituelle ou encore le nombre de jours de grande chaleur, afin d’expliquer les disparités géographiques de la surmortalité. L’écart de la température observée du 1er au 20 août à la température habituelle semble un indicateur plus pertinent que la température brute, l’écart étant le reflet de l’acclimatation à la chaleur de chaque département. Un important gradient de surmortalité est observé en fonction du nombre de jours de grande chaleur, particulièrement chez les personnes de 35-74 ans et de 75 ans et plus.

  See paper

Presented in Poster Session 3: Poster Session 3