English  ✓

Français

Español

The rise in the legal recognition of infants in France

Lucile Richet-Mastain, Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques (INSEE)

Depuis 30 ans, l’évolution des modes de vie en France a modifié le lien entre nuptialité et fécondité. Ainsi, le nombre de naissances hors mariage n’a cessé d’augmenter (cinq fois plus qu’en 1970) et le nombre de reconnaissances d’enfants a presque triplé depuis 35 ans. Plus de la moitié des reconnaissances est déclarée avant la naissance de l’enfant et 80% des autres reconnaissances ont lieu dans le mois qui suit l’accouchement. Actuellement, les « reconnaissants » sont, pour plus de la moitié, des couples non mariés et non plus seulement la mère seule. Tous ces changements témoignent d’une évolution de la procréation hors mariage. L’étude menée vise à décrire les évolutions des reconnaissances selon les caractéristiques socio-démographiques des enfants reconnus et de leurs parents. Par ailleurs, l’analyse sera élargie à la légitimation d’enfants lors du mariage de leurs parents. Après une forte croissance, leur nombre est stable aujourd’hui et nous essayerons d’en comprendre les raisons.

  See paper

Presented in Session 34: The ongoing nuptiality transition in developed countries