English  ✓

Français

Español

Divorce and social categories in Dakar

Fatou Binetou Dial, Institut de Recherche pour le Développement (IRD)

Le contexte socioculturel sénégalais encourage l’institution du mariage, mais un tiers des unions se termine par un divorce. Le remariage rapide occulte le nombre réel de divorcés. Le divorce ne renvoie pas à une même réalité selon que la femme concernée est instruite ou analphabète, selon qu’elle se sépare d’un homme riche ou d’un homme pauvre et surtout selon que les membres de sa famille d’origine lui apporte un soutien financier ou pas. Autrement dit les modalités du divorce ne sont pas les même dans les différentes catégories sociales retenues: les pauvres, la classe intermédiaire et les aisées. La réussite d’une rupture conjugale dépend de plusieurs paramètres concernant la nature et les caractéristiques de l’union et les rapports entre conjoints. Le remariage semble être à Dakar la suite logique du divorce. Cependant certaines femmes arrivent à garder le statut de divorcée moyennant le respect d'un certain nombre de conditions.

  See paper

Presented in Poster Session 2: Poster Session 2